Domaine réservé par un LA ROCHEFOUCAULD

&
PRINCIPE
Merci de noter qu'au plan historique c'est la Maison de LA ROCHEFOUCAULD qui donna son nom au bourg du même nom, et non ce bourg qui confèra son nom à la dite Maison ! En effet la fondation du château familial est antérieure à l'an Mil (vers 952), et le bourg est véritablement né vers 1310.

Les porteurs du nom bénéficient donc collègialement et individuellement d'un droit antérieur à celui de la commune. Nonobstant une décision ministérielle abusive qui a méconnu cette antériorité en conférant aux seules communes le droit d'user des noms de lieux et qui par ce faire ignore d'une manière étonnante le droit identitaire qu'à chacun d'être reconnu par son nom.

Ce que corrobore la Carte Nationale d'Identité. Pour mémoire ces sites Ministère de l'Intérieur, Wikipedia 1 et Wikipedia 2 pour l'histoire. On lira en outre avec intérêt la nécessité fort ancienne de cette identité nationale liée à l'état-civil. On regardera également la question relative au nom des personnes physiques, ainsi que ce qui touche au nom de famille.


MAIRIE
Le principe étant posé, bien voir que la Maison de LA ROCHEFOUCAULD et le bourg de LA ROCHEFOUCAULD ont en commun légitime la défense de l'identité tant de l'une que de l'autre contre ceux qui - notamment du fait des technologies de l'information et de la communication - s'arrogeraient un supposé droit d'user (abusivement,indûment) du nom collégial (et du blason) pour créer du contenu (à propos ou hors de propos), et par ce faire viendraient à nuire (directement ou indirectement, volontairement ou même involotairement) à la réputation des parties sus-dites : tant l'une que l'autre donc, ou l'une et l'autre.

Il est évident au su de ces risques, potentiels ou averrés, que les LA ROCHEFOUCAULD et le bourg de LA ROCHEFOUCAULD ont autant l'un que l'autre intérêt à unir leurs forces pour s'opposer à toutes les dérives ou détournements possibles. Y compris - à défaut de règlement amiable - à ester pour que force reste à la Loi. Et il est vraisemblable que les Pouvoirs publics tant régionaux que nationaux ou européens voire mondiaux y contribueraient le cas échéant.

Conscient de cette incontournable réalité je ne doute pas que la mairie de LA ROCHEFOUCAULD comprendra l'enjeu de la présente démarche, et aidera l'auteur de ces lignes et/ou d'autres membres directs de notre famille à verrouiller un certain nombre de TLDs [20 sont génériques tels que com, net, org, info, etc. et il existe environ 260 régionaux tels que fr, be, de, lu, eu, etc.] à toutes fins utiles.


DISCUSSION
Ce qui fait que tout nom de domaine incluant ce nom est en premier ressort comme devant être détenu par la "Maison de LA ROCHEFOUCAULD" (et donc l'un ou l'autre de ses membres pour un usage conforme à l'intérêt des familles la composant). Merci de se référer à ce lien pour en savoir plus : Maison de La Rochefoucauld

Que l'on veuille bien considérer qu'il n'est pas nécessaire de disposer d'une marque déposée® - voir ces deux services : INPI et ICIMARQUES - pour revendiquer que tout usage de ce nom ne puisse porter atteinte aux droits fondamentaux des membres de cette famille, quelque soient les formes dont on userait et quelque soient les "tlds" (in extenso "Top Levels Domains") usités qui ne sont dès lors que des attributs.

Pour comprendre ce qu'on appelle "tlds", merci de se référer à ce qu'en expose l'ICANN (= "Internet Corporation for Assigned Names and Numbers" ou Autorité mondiale de nommage en le réseau Internet) et l'IANA (= "Internet Assigned Numbers Authority" / qui organise le pilotage des domaines et l'articulation technique du réseau mondial).

De même le blason n'est prioritairement pas celui du bourg du même nom, mais bel et bien celui de la Maison qui lui en a concédé de fait un usage restreint c'est à dire réservé exclusivement à l'identicité propre du lieu... ainsi ce blasonnement ne saurait à l'instar d'autres blasonnements être modifié !

Du fait des capacités de nommage surmultipliées, il devient de plus en plus nécessaire (dérives constatées) de rappeler un certain nombre de dispositions de Droit afin de ne pas laisser accroire à des tiers (connus ou inconnus) qu'ils pourraient user de notre nom comme bon leur semblerait sans que nous nous en émouvions, étant bien évidemment les principaux concernés ! Nous invitons donc tout tiers à prendre bien garde aux risques encourrus par un usage abusif...

Enfin j'entend défendre mes droits propres en nommage et identité et interdire à quiconque tout usage abusif ou dévoyé de notre nom qui encore une fois s'il est par accident le nom d'une commune (et maintenant agglomération de communes) de France, est antérieurement et de façon immémoriale et coutumière notre nom propre fondant notre identicité familiale.[§ à réviser]

Ce qui amène à exposer qu'acun tld ne pourrait être pris par quiconque (y compris l'Etat !) sans que nous ne soyons consultés, chacun en particulier et tous collègialement sur l'usage qui sera fait de notre identité propre ! Au su de dérives existantes, il est grand temps d'y mettre le holà !


CONCLUSION
Enfin se renforceront mutuellement toutes démarches visant à sanctuariser les noms de lieux dès lors qu'un intérêt commun vise à garantir quiétude et moralité.

En tout état de cause je pense qu'objectivement l'AFNIC et au delà de celle-ci l'INPI (voir plus haut) et le CNAC et donc les Pouvoirs publics ne peuvent dans un âpre contexte mondial qu'aller dans ce sens d'un contrôle accru sur le nommage dans les réseaux du Cyber-espace.

Ce texte n'est pas définitif et évolue jusqu'à posséder
la meilleure forme et fond possible.


Copyright © PARIS, , 2010 et suite, tous droits réservés...
(hors droits propres des blasons dessinés par des tiers et les liens externes)